Comment faire ses graines de tomate bio de A à Z ?

Si, comme nous, vous avez envie de produire vos propres semences bio pour les resemer l’année prochaine, commencez par la tomate ! C’est facile, vous n’avez qu’à suivre ces 5 étapes.  après avoir sélectionné vos variétés de fruits (légumes, selon certains !) préférées.

tomates green zebra

Etape 1 : La récolte et le choix du fruit sélectionné

La tomate fait partie de la famille des solanacées et comme tous les membres de sa famille la tomate est autogame, c’est-à-dire auto-fertile. Donc le risque d’hybridation entre différentes variétés est minime.

Il vous faut choisir sur de beaux plants de belles tomates, ou bien des tomates sur des plants qui semblent avoir mieux résisté à une maladie si l’on souhaite sélectionner ce critère.

Etape 2 : Attendre que le fruit choisi vieillisse suffisamment

Une fois vos tomates cueillies et rapportées à la maison, laissez-les encore quelques jours pour qu’elles mûrissent vraiment bien.

Etape 3 : Extraire les graines

Couper les tomates avec un couteau et vider le jus et les graines dans un petit bol. Laisser à l’air libre entre 24h et 48h le temps que ça fermente un peu. La fermentation a pour objet de détruire l’enveloppe gélatineuse qui entoure chaque graine de tomate, cela facilitera par la suite leur germination.

Conseil à cette étape : Pensez à bien noter quelles variétés de tomates il y a dans tel ou tel bol, car quand il y a plusieurs bols les erreurs sont fréquentes.

Etape 4 : Rincer et faire sécher les graines

Lorsque les graines ont fermenté, les filtrer au travers d’une passoire et bien les rincer, puis les étaler sur un chiffon et les mettre au soleil pour qu’elles sèchent. Attention, même si cela peut sembler évident, une averse non prévue ou un coup de vent arrivent si vite et pourraient vous laisser bien dépourvu.e… Veillez donc à les faire sécher à l’abri, comme par exemple près d’un radiateur, d’un poêle à bois ou derrière une fenêtre exposée sud. Désolidariser les graines avec les doigts pour qu’elles sèchent bien. Ne pas hésiter à les laisser sécher 2-3 jours ou plus si nécessaire.

5. Stocker les graines : conseils et recommandations

Les deux principaux risques du stockage des graines sont simples :

  1. Elles peuvent moisir si elles ont été mises en pot alors qu’elles n’étaient pas suffisamment sèches. Afin d’éviter la condensation qui peut les faire moisir également, vous pouvez aussi les stocker avec du papier, par exemple entre les feuilles d’anciens livres.
  2. Si elles ne sont pas assez protégées, elles peuvent se faire dévorer en attirant les rongeurs. L’astuce consiste alors à les mettre en hauteur et dans des rangements fermés.

Il est recommandé de bien étiqueter chaque lot de graines avec toutes les informations de base. Par exemple :

  • Espèce : Tomate
  • Variété : Cœur de Bœuf Rose
  • Année de récolte : 2018
  • Lieu de récolte : Chez Papi
  • Autres informations : Cultivée dans le potager et non dans la serre
  • Observations complémentaires pouvant être intéressantes à garder en mémoire pour orienter notre sélection variétale en fonction de nos critères de sélection : Graines issues de plan de tomate ayant fleuri avant les autres par exemple.

Cette technique fonctionne aussi pour d’autres graines !

 

ferme_de_cagnolle_29_(par_florent)

Ce que l’on vient de voir pour la tomate peut s’appliquer dans les grandes lignes pour quasiment tous les légumes fruits, c’est-à-dire qu’il faut bien attendre que les graines mûrissent, puis les extraire, les laver et les faire sécher avant de les stocker. Quelques exemples :

  • Aubergine
  • Concombre
  • Courge
  • Courgette
  • Fève
  • Haricot
  • Maïs
  • Melon
  • Pastèque
  • Poivron
  • Pois

A quelques nuances près toutefois, surtout pour l’extraction : ne laisser fermenter que les graines de tomates, pas les autres types de graines !